CATOPSIS, 2016



Cette série s’interroge sur l’imaginaire collectif et l’iconographie du fait divers, mis en place notamment par le cinéma. Catopsis (qui signifie en grec « en dessous des apparences ») se constitue comme une enquête fictionnelle s’appuyant sur les stéréotypes et paradoxes de l’image de fait divers. Dans ce travail, les espaces vides, à la fois calmes et anxiogènes, sont mes décors de prédilection, et tendent à évoquer les notions de disparition, de faille, de falsification.