ANTICHAMBRES, 2015



Espaces satellites qui s’articulent autour des salles de cinéma, les intérieurs sont déserts. Lieux de passage où il ne se passe rien, ces antichambres à l’esthétique si particulière sont pourtant les prémices de l’expérience spectatorielle. Je tente dans cette série de créer des ambiances mystérieuses en initiant un processus de re-théâtralisation de lieux en apparence banals. Ces non-lieux suggèrent alors le lieu de la performance par leur aspect factice et leurs possibilités de hors-champ, mais ouvrent surtout à la fiction et à l’imaginaire.

L’ordinaire se transforme en décor et appelle au spectacle.